Cours de psychologie

TD

I. Psychologie clinique et Psychopathologie – TD.

 

 

Que faire pour soulager un patient ?

La psychologie clinique peut s'appuyer sur des conceptions théoriques. Ces conceptions sont issues de la psychanalyse en grande partie.

Il y a aussi des théories de Wallon (sur le développement) mais pas très éloignées des théories de psychanalyse.

 

→ La question du diagnostic n'est pas la plus importante.

 

Le symptôme se forme pour structurer une angoisse, cette angoisse qui doit se libérer.
 

Dans la conception psychanalytique, le sujet est divisé → $.

L'hypothèse de base de la psychanalyse est l'inconscient, qu'il y a un sujet de l'inconscient dans tous les domaines. Il détermine les choix autant que ceux déterminés consciemment.

L'inconscient se manifeste à travers le symptôme, les rêves, les actes manqués.

 

Quand on est dans la structure névrotique, quand sommes-nous malade ?

 

Freud disait "On n'est pas malade tant qu'on aime aller travailler".

La psychanalyse est une éthique qui se positionne du côté du sujet.

La demande consciente correspond rarement à une demande inconsciente.

 

Comment s'exprime un symptôme ?

 

Par des hallucinations souvent.

Névrose : des troubles corporels qui correspondent à des troubles d'angoisse psychique.

Par des sentiments de fatigue, de culpabilité, de démotivation.

 

Est-ce possible avec une psychothérapie de ne pas s'en sortir ?

 

Si l'on arrête la thérapie si elle ne sert à rien ou que le patient n'en veut plus.

Si le patient résiste, quand  il tient à ses symptômes.

Freud a publié des échecs, c'est quand ça ne marche pas qu'on élabore autre chose.

 

Divers

 

Dès que l'on touche un point sensible, le patient résiste, il est stressé, il parlé d'autre chose, il peut ne rien se passer durant l'entretien.



24/05/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1519 autres membres