Cours de psychologie

La maladie de Huntington

La maladie de Huntington

 

 

La Maladie de Huntington est d'origine génétique : il s'agit d'une affection héréditaire autosomique dominante, issue de la mutation du gène codant pour la huntingtine.

La prévalence est de 10 personnes sur 100 000 et elle débute entre 35 et 50 ans. Le décès survient généralement 10 à 20 ans après l'apparition des symptômes.

Il s'agit d'une maladie neuro-dégénérative qu'on ne peut pas contrôler.

 

La huntingtine mutée cause la diminution de la synthèse de BDNF (Brain Derived Neurpatrophic Factor) par les neurones corticaux et affecte aussi son transport vésiculaire le long des microtubules.

 

Sans titre.jpg

 

Le schéma de gauche représente des neurones qui partent du cortex et qui envoient des signaux au striatum. Ces facteurs neurotrophiques vont être synthétisés par ces neurones et vont arriver au striatum par les microtubules.

La huntingtine mutée va diminuer la synthèse de ces facteurs neurotrophiques, nécessaires à la survie des neurones du striatum, et vont ralentir, voire bloquer, le transport de ces facteurs jusqu'au striatum. Cela va provoquer la dégénérescence de ces neurones puisqu'il n'y a plus assez de facteurs pour permettre la survie de la cellule.

 

Sans titre1.jpg

 

Le taux élevé de glutamate est une autre explication de la dégénérescence des neurones dans cette pathologie. Un excès de glutamate est nocif pour les neurones et entraine une exotoxicité à cause de la trop grande excitation des récepteurs glutamatergiques.

 

Il y a trois ans, il a été découvert que les récepteurs glutamatergiques au niveau du striatum amplifient les effets de cette activité et pourraient expliquer la vulnérabilité de ces neurones là spécifiquement : les neurones du striatum sont vulnérables car il y a potentialisation des effets toxiques à cause de la DA.

 

La maladie est capable d'altérer le complexe 2 mitochondrial. Il a été constaté un stress oxydatif dans cette pathologie. Ce denier n'est pas bon pour les neurones et entraine une dégénérescence à long terme des neurones.

 

Sans titre2.jpg

 

A retenir :

- La protéine ne s'accroche pas aux microtubules.

- Il y a une exotoxicité causée par l'augmentation du taux de glutamate.

- La stimulation des récepteurs D2 du striatum potentialise la toxicité de la huntingtine mutée : vulnérabilité des neurones du striatum.

- Une altération du complexe mitochondrial par stress oxydatif. Là aussi il y a dégénérescence des neurones du striatum.

 

La voie directe et la voie indirecte dysfonctionnent à cause de la dégénérescence des neurones dopaminergiques.

Dans ce schéma on retrouve, au centre, la Substance Noire compacta (SNc) qui regroupe les neurones. La dégénérescence ne concerne pas cette zone, mais les voies de sortie du striatum : la voie directe et la voie indirecte, qui projettent du striatum jusqu'au globus pallidus externe.

Au cours d'un fonctionnement normal, la voie de sortie, comprenant les prolongements des neurones gabaergiques, va venir vers le thalamus et inhiber/empêcher le mouvement. S'il y a pathologie, la voie indirecte ne fonctionne pas. Les voies inhibitrices n'inhibent plus assez le thalamus et on peut observer les mouvements typiques de la Chorée de Huntington.

 

Dans la maladie de Parkinson, les neurones de sortie du complexe GPi/SNr fonctionnent de manière excessive. Ici, ils sont groupés et le mouvement va donc être exagéré.

 

La voie qui projette du thalamus jusqu'au cortex moteur et la voie qui part du cortex moteur pour projeter dans le striatum sont trop stimulées. C'est la raison pour laquelle les mouvements sont si exagérés dans cette pathologie.

 

Sans titre2.jpg

 

Les symptômes de cette maladie sont :

- Des mouvements anormaux et involontaires : on les appelle des mouvements choréiques. Le patient ne peut pas les contrôler.

- Une démence de type corticale.

- Risque de suicide 10 fois plus élevé que la population générale, à cause notamment de la présence de dépression chez beaucoup de patients.

 

Il n'y a pas de traitements pour cette maladie.



27/11/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1520 autres membres